Associations, bénévolats et banque de temps.

Un nouveau concept pour les associations: rétribuer ses bénévoles grâce à un réseau d’échange de services, de savoir basé sur une banque de temps.

Les banques de temps permettent des échanges de services et de savoirs sans argent par l’intermédiaire d’un compte-temps, similaire à un compte bancaire, mais où l’unité de compte est le temps ; chaque réseau choisit son unité qui peut être l’heure ou la minute. Ce réseau est mis à la disposition d’un groupe d’adhérent d’un territoire ou d’une communauté donnée. Un adhérent A rend un service à un adhérent B pendant 2 heures : le compte de A est crédité de 2 heures, celui de B est débité de 2 heures. Généralement, lors de l’inscription à un tel réseau, tout nouvel adhérent se voit attribuer un crédit d’heures afin de favoriser son intégration et les échanges.

Ce concept peut tout à fait être utilisé pour promouvoir l’implication des adhérents d’une association dans ses activité ; il est possible entre emploi salarié (rémunéré en euros) et bénévolat pur (sans aucune compensation), de rétribuer sur la base du volontariat les bénévoles d’une association pour certaines activités qu’ils réalisent afin de promouvoir ce bénévolat d’un nouveau genre.

Il est important dans ce cas que le réseau soit ouvert à tous les adhérents afin que l’adhérent B trouve d’autres adhérents qui puissent lui rendent service à son tour ; on sort alors de la contrainte du troc ou l’échange de service doit être réciproque.

À noter que certaines tâches associatives ne peuvent pas être rétribuées ainsi ; par exemple, celles inhérentes aux administrateurs de l’association ne peuvent pas être compensées.

Ce mode de fonctionnement permet aussi de comptabiliser le temps passé et de faire des échanges de services entre plusieurs dizaines de personnes, plus largement que le fonctionnement de l’association ; donc de créer du lien social.

C’est utile aussi pour évaluer le volume d’heure de bénévolat rendu par l’association ; cet indicateur est utile par exemple pour les associations qui demandent des subventions.

Cela peut aussi être utilisé pour évaluer le travail effectué en vue de la planification d’une embauche.

Posted in Non classé.

Laisser un commentaire